Alors qu’en 2021 nous nous démenions tous avec les nombreuses difficultés engendrées par la pandémie continue de COVID-19, Opportunités NB (ONB) a continué de s’investir auprès des entreprises afin de les aider à prospérer.

Maintenant que 2022 bat son plein, nous nous remémorons avec plaisir les nombreuses réussites de notre province en 2021 et soulignons certaines histoires à succès parmi les plus notables auxquelles nous avons contribué. Nous sommes déterminés chez ONB à poursuivre le travail avec nos partenaires fédéraux, provinciaux et sectoriels afin d’alimenter la réussite cette année et à l’avenir.

Commençons notre passage en revue région par région par le centre.

Région centrale (comtés de Queens, Sunbury, York)

En février 2021, BWS Manufacturing de Centreville et le New Brunswick Community College (NBCC), en collaboration avec Travail NB et ONB ont lancé une approche unique et commune qui consiste à renforcer la main-d’œuvre du Nouveau-Brunswick. Le groupe de travail a créé un programme de formation interne spécialisé pour les soudeurs, lequel a commencé en janvier.  Plusieurs cohortes ont déjà été diplômées du cours Metal Inert Gas (MIG) Welding Production (soudage à l’arc MIG). Le programme permettra de répondre aux besoins de BWS, qui prévoit d’embaucher de 20 à 25 nouveaux soudeurs par année au cours des 10 prochaines années.

En 2021, Craig Manufacturing de Hartland a célébré ses 75 ans et a continué de prendre de l’essor en partie grâce à l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement. « Nous avons une relation de travail vraiment solide avec l’équipe d’ONB. Ils ont travaillé avec nous et nos partenaires de la chaîne d’approvisionnement. En les rendant plus forts, ils nous ont rendus plus forts. Et en établissant ces relations étroites dans l’ensemble du Nouveau-Brunswick, l’entreprise nous ont aidés à être compétitifs », a déclaré en octobre le président Ben Craig. (Regardez-le, lui et d’autres, discuter de la stratégie d’approvisionnement « Le Nouveau-Brunswick d’abord » ici).

Les fabricants de matériel lourd n’ont pas été les seuls à atteindre de nouveaux sommets en 2021. Corey Nutrition de Fredericton, l’un des plus grands fabricants d’aliments pour animaux au Canada, a parlé l’an dernier avec ONB du succès qu’il connaissait sur de nouveaux marchés d’exportation. « Nos recrues provenant de l’étranger comprennent vraiment les nuances de nos différents marchés d’exportation et ciblent les clients de ces régions », a fait remarquer Shannon Daley, à l’époque directrice des ressources humaines. L’une de ces recrues, Jay Yang, un gestionnaire des exportations originaire de Beijing, est devenu un acteur clé dans la stratégie de l’entreprise sur le marché asiatique. Découvrez l’entretien entre ONB et Jay ici.

Les entreprises de technologie continuent de prospérer dans la région centrale

Le secteur solide des technologies de l’information du Nouveau-Brunswick a continué de se développer en 2021; plusieurs entreprises de Fredericton ont d’ailleurs décroché d’impressionnantes rondes de financement.

En juin dernier, Introhive a annoncé qu’elle avait obtenu un investissement de 100 M$US (121,3 M$CAN) dans le cadre d’une ronde de financement de série C, la plus importante de ce type dans l’histoire du Nouveau-Brunswick. Le financement impliquera une croissance continue de la main-d’œuvre, ce qui comme le fait remarquer Trish Rueda, directrice des ressources humaines, ne pouvait pas mieux tomber, puisque l’entreprise est également reconnue pour ses qualités d’employeur. « En plus d’avoir été nommés parmi les meilleurs lieux de travail pour les entreprises en démarrage, nous avons été nommés parmi les meilleurs lieux de travail pour les femmes en 2021, et nous en sommes particulièrement fiers », a-t-elle déclaré à ONB en juillet.

Dans le même temps, Smart Skin Technologies clôture sa ronde de financement de 10,7 M$ menée par BDC Capital. L’entreprise a l’intention de doubler ses effectifs, soit de passer de 50 à 100 personnes, le tout grâce au nouveau financement. Alors que l’essentiel de la clientèle de Smart Skin se compose de fabricants de boissons, sa technologie a été adoptée par certaines compagnies pharmaceutiques pour l’emballage de vaccins contre certains virus dont le SARS-CoV-2.

En octobre, Sonrai Security a clôturé une ronde de financement de série C d’un montant de 50 M$US (61,9 M$CAN), ce qui porte son total à 88 M$US en moins de trois ans. Cette dernière ronde de financement a été menée par Istari, une entreprise de cybersécurité basée à Londres, et d’autres investisseurs dont la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick. Brendan Hannigan, PDG de Sonrai, et Sandy Bird, chef de la technologie de l’information, occupaient toutes les deux un poste similaire chez Q1 Labs, une entreprise de cybersécurité de Fredericton vendue à IBM en 2011.

Une autre jeune entreprise imposante en cybersécurité, Beauceron Security a commencé 2021 en fanfare, ses ventes avaient atteint les 2 millions de dollars en 2020. Beauceron Security a passé l’année en mode croissance et prévoit de doubler sa main-d’œuvre au cours des deux prochaines années. Elle a connu une croissance impressionnante depuis le début de sa courte existence. Elle compte en effet plus de 450 clients de par le monde, dont deux banques du Fortune 500 et plusieurs fournisseurs de services de télécommunication au Canada. L’entreprise a désormais des clients dans la finance, les technologies, les infrastructures essentielles, la fabrication, l’enseignement supérieur et le gouvernement.

LuminUltra s’est jointe à la lutte contre la COVID-19 début 2020 en augmentant la production des réactifs nécessaires à l’approvisionnement de tests de dépistage de la COVID-19 au Canada. L’entreprise a continué sur sa lancée en 2021 avec le Prix de l’entreprise de l’année de Water’s Next Awards, qui récompense les personnes, les projets et les technologies qui ont apporté une contribution importante au secteur de l’eau au Canada et à l’étranger.

Depuis plus de 40 ans, Teledyne CARIS est un chef de file dans le domaine de la conception de logiciels de cartographie marine. Son projet de technologie infonuagique CARIS, annoncé en novembre 2020 en même temps que l’initiative de Supergrappe de l’économie océanique du Canada, a une valeur de 2,1 millions de dollars et soutiendra des activités à distance de cartographie et de relevé océaniques. En 2021, ONB a approuvé le soutien à la création d’un nombre maximal de30 postes, sur cinq ans, au bureau de Fredericton.

En 2019, un incendie majeur a ravagé TRACC, une usine de recyclage de pneus à Minto, endommageant le matériel et détruisant le bâtiment. L’entreprise a depuis rebondi en reconstruisant une nouvelle usine adjacente à celle d’origine. Comme de nombreux autres fabricants axés sur l’exportation au Nouveau-Brunswick, TRACC a continué d’enregistrer de solides ventes tout au long de 2021 et emploie actuellement plus de 40 personnes à temps plein.

ONB continuera de raconter l’histoire des entreprises florissantes du Nouveau-Brunswick en 2022. Consultez cet espace et nos médias sociaux pour en savoir plus : Twitter – Facebook – LinkedIn – YouTube