Le 23 mars 2016, FREDERICTON (GNB) – IBM, un chef de file mondial dans les technologies de l’information et la cybersécurité, accroît ses activités au Nouveau-Brunswick, créant ainsi 100 nouveaux emplois à temps plein à la division de la sécurité, située à Fredericton, au cours des trois prochaines années.

« Nous sommes privilégiés d’avoir des sociétés internationales comme IBM au Nouveau-Brunswick », a déclaré le premier ministre, Brian Gallant. « IBM est un chef de file dans les technologies de l’information et la cybersécurité. L’accroissement de ses activités au Nouveau-Brunswick signifie davantage de bons emplois en technologies de l’information ainsi que des fondements solides pour la croissance continue du secteur de la cybersécurité dans notre province. »

M. Galant a indiqué que le Nouveau-Brunswick est sur le point d’établir des fondements solides dans le domaine de la sécurité de l’information et de devenir un chef de file dans cette priorité nationale essentielle. La province abrite déjà un créneau naturel dans le domaine de la cybersécurité qui remonte à 25 ans grâce à la mise en place des réseaux à large bande et à l’établissement de la première faculté de sciences informatiques au Canada en 1989.

« Cet investissement en développement économique permettra de créer un pôle des technologies de l’information, de développer le savoir-faire en technologie de sécurité et de créer d’excellents emplois au Nouveau-Brunswick », a affirmé le président d’IBM Canada, Dino Trevisani. « Ensemble, nous instaurons les conditions propices à la transition du Nouveau-Brunswick vers une économie du savoir afin de pouvoir relever des défis de taille, comme la croissance considérable de la cybercriminalité, et ce, pour le bien de tous les Canadiens et des entreprises du monde entier. »

En 2011, IBM a fait l’acquisition de Q1 Labs, dont la plateforme QRadar Security Intelligence a été conçue en partenariat avec l’Université du Nouveau-Brunswick.

Cette acquisition a permis à IBM de mettre en place sa division de la sécurité, qui génère, aujourd’hui, deux milliards de dollars et emploie 7500 chercheurs, développeurs et spécialistes en sécurité dans 36 centres répartis partout dans le monde.

IBM exploite un centre de recherche et développement et de soutien à la clientèle à Fredericton. Le centre offre des services de soutien à plus de 5000 clients dans le monde entier.

La plateforme Security QRadar d’IBM permet d’analyser les données de l’infrastructure de technologies de l’information d’une organisation pour détecter les menaces possibles à sa sécurité. Elle constitue aussi le « cerveau » des 10 centres de sécurité mondiaux d’IBM. La technologie de la plateforme est conçue, bâtie, testée et soutenue principalement au Nouveau-Brunswick.

IBM Canada QRadar, Q1 Labs Annoncement, emplois en cybersécurité

Dans l’ordre habituel : le recteur de l’Université du Nouveau-Brunswick, Eddy Campbell; le premier ministre, Brian Gallant; le directeur général des services technologiques mondiaux d’IBM Canada, David Drury; le ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches, Rick Doucet, qui est également ministre responsable d’Opportunités NB; le directeur général d’Opportunités NB, Stephen Lund; et le maire de Fredericton, Brad Woodside.

RENSEIGNEMENTS POUR LES MÉDIAS :

Mary-Anne Hurley-Corbyn, communications, Opportunités NB, 506-476-7596.

Jinna Kim, communications, IBM Canada, 905-316-2179.