Le cannabis a été identifié dans le Plan de croissance économique du Nouveau-Brunswick comme étant une des possibilités à exploiter pour faire croître l’économie. Opportunités NB (ONB) a retenu le cannabis en tant que secteur prioritaire de sorte que les entreprises les plus prospères et novatrices dans le domaine percevront le Nouveau-Brunswick comme un chef de file mondial dans leur secteur d’activités.

Au mois de juin, la ville de Saint John, au Nouveau-Brunswick, a accueilli les élaborateurs de politiques et les décideurs les plus importants de l’industrie du cannabis lors de l’édition inaugurale du World Cannabis Congress (WCC). Aujourd’hui, en misant sur l’élan du WCC, ONB est ravie d’annoncer que Canopy Growth Corporation, l’entreprise de cannabis ayant les revenus les plus élevés de l’Amérique du Nord, a retenu le Nouveau-Brunswick en vue d’y poursuivre sa croissance.

Canopy Growth Corporation

L’entreprise Canopy Growth s’est lancée dans la production de cannabis en 2013 afin de desservir le marché du cannabis thérapeutique en vertu d’une autorisation accordée par Santé Canada. L’entreprise, dont le siège social est à Smiths Falls (Ontario), approvisionne 69 000 patients inscrits au programme de cannabis thérapeutique. Elle est maintenant propriétaire d’installations – en activité ou en construction – où elle cultive du cannabis ou en fait pousser, et ce, dans sept provinces.

Selon Dana Clendenning, directeur des relations gouvernementales et des relations avec les intervenants de Canopy (région de l’Atlantique), la vente du cannabis à des fins récréatives, qui sera très bientôt légalisée au Canada, entraînera une forte croissance pour l’entreprise cette année, d’où le besoin d’aménager de nouvelles installations.

Création d’emplois et investissements à Fredericton

Canopy devrait investir 39, 9 millions de dollars afin de construire, à Fredericton, ses nouvelles installations de production.

« Nous recruterons du personnel de direction et de gestion, des responsables de l’assurance de la qualité et de la conformité, des techniciens de laboratoire, des producteurs, des récolteurs, des employés d’entretien, ainsi que des effectifs qui verront aux expéditions et à l’exécution, a commenté M. Clendenning. Nous espérons également ouvrir une boutique sur place plus tard. Nous chérissons l’idée d’organiser des visites guidées, la boutique faisant partie du circuit, un peu comme dans une brasserie. Nous aimerions bien que l’installation devienne une attraction touristique. »

Afin de soutenir la création de ces emplois, Canopy Growth est admissible à un investissement d’un maximum de 1,3 million dollars d’Opportunités NB sous forme de remises sur salaires au cours des six prochaines années.

L’attrait pour le Nouveau-Brunswick

Le directeur Clendenning a ajouté que l’approche proactive du gouvernement du Nouveau-Brunswick envers le secteur du cannabis a contribué à attirer Canopy Growth à Fredericton.

« Voilà quelques années, au moment où le gouvernement avait retenu le cannabis en tant que secteur de croissance clé, Stephen Lund et Steve Milbury d’ONB ont rencontré notre premier dirigeant et cofondateur Bruce Linton, en Ontario. L’idée a ensuite germé; le Nouveau-Brunswick allait dorénavant faire partie intégrante de nos projets. Par la suite, nous avons remarqué les commentaires très positifs du premier ministre Gallant et l’approche moderne du gouvernement envers l’industrie. En dernier lieu, M. Linton a eu la chance de rencontrer le président et chef de la direction de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick (ANBL) lors d’un congrès, ce qui lui a alors permis de mieux comprendre le milieu des affaires au Nouveau-Brunswick. La combinaison de ces facteurs a impressionné notre équipe de gestionnaires supérieurs, ce qui nous a amenés à envisager sérieusement le Nouveau-Brunswick pour nos projets d’expansion. »

Prochaine étape?

Lorsque l’entreprise sera prête à aller de l’avant, les stratèges de la main-d’œuvre d’ONB travailleront avec Canopy Growth afin de procéder au recrutement.

Parallèlement, M. Clendenning mentionne que l’entreprise est à l’affût de marchés à l’extérieur de l’Amérique du Nord. « Nous ne visons pas que le marché canadien, nous avons aussi un intérêt pour l’étranger. Nous comptons nous installer partout où des contextes nous permettront d’accéder à des marchés où la vente de cannabis à des fins récréatives et thérapeutiques est légale. »

Le Nouveau-Brunswick est prêt pour la légalisation du cannabis à des fins récréatives au Canada le 17 octobre prochain. Visitez notre page sur le cannabis pour en apprendre plus au sujet du travail d’ONB dans le secteur et pour communiquer avec notre équipe.

Écrit par Jason Boies

Image de la couverture de Flickr