Démarrer une entreprise tout en ayant la responsabilité de deux enfants en tant que chef de famille monoparentale, c’est tout un défi. Mais c’est exactement le pari que s’est lancé Dawn Pottier de Lulujo Baby. Au cours des derniers mois, cette entrepreneur très dynamique a reçu plusieurs reconnaissances, notamment le titre de femmes entrepreneurs de premier plan du Canada de 2016 du Profit Guide.

ONB a eu la chance de rencontrer Dawn et d’obtenir son point de vue sur ce dont ont besoin les entrepreneurs, particulièrement les femmes, pour réussir. Tout en démontrant que l’inspiration découle bien souvent d’expériences imprévues, sa seule énergie suffit à inspirer tout entrepreneur.

ONB : Parlez-nous de Lulujo et de ce qui vous a donné l’idée de démarrer votre entreprise?

Pottier : Lulujo Baby est le fruit d’un moment d’inspiration lorsque j’ai fabriqué mon propre porte-bébé alors que j’étais en congé de maternité. En tant que gestionnaire de projet dans le domaine des TI, ce n’était pas vraiment mon destin de me diriger vers quelque chose de ce genre, mais, lorsque je me suis rendu compte que les écharpes porte-bébé, les écharpes de portage et les couvertures étaient des articles que recherchaient aussi d’autres mères, je me suis dit que j’avais trouvé là un filon. L’année suivante, j’ai lancé Lulujo Baby au Canada et, dès 2012, nos produits étaient offerts en vente dans des magasins de détail à l’échelle nationale. Aujourd’hui, nous exportons nos produits dans près d’une trentaine de pays.

D’où vient le choix du nom?

En fait, le nom s’inspire de sobriquets que je donnais à mes deux enfants lorsqu’ils étaient petits. Je les ai combinés pour former le nom de l’entreprise. On peut dire que c’est vraiment original, et c’est aussi un rappel de mes deux plus grandes inspirations.

Vous n’êtes pas originaire du Nouveau-Brunswick. Qu’est-ce qui vous a amenée ici et pourquoi êtes-vous restée?

Je suis originaire de la Nouvelle-Écosse, et on m’a offert un emploi au Nouveau-Brunswick en 1999. J’ai accepté de déménager pour une année avec l’objectif de retourner chez moi. De toute évidence, les plans ont changé. Une année s’est transformée en deux années, puis trois, et, maintenant, ici c’est chez nous, pour les enfants et moi. C’est l’une des plus accueillantes collectivités que je connaisse.

C’est intéressant que vous mentionniez la communauté d’ici, au Nouveau-Brunswick. Parlez-nous-en d’un point de vue des affaires. Est-ce la même chose?

Absolument! « L’ensemble du monde des affaires et des gens du Nouveau-Brunswick ont réellement embrassé notre entreprise. C’est quelque chose que j’ai vraiment remarqué, particulière en tant que mère célibataire. Les clients, les autres propriétaires d’entreprises et le gouvernement désirent tous réellement voir les gens réussir ici. »

Comme propriétaire de ma petite entreprise, j’ai appris beaucoup des autres qui étaient disposés à partager – de la recherche de bons employés à l’embauche de graphistes compétents en passant par tout le reste.

Démarrer une entreprise au Nouveau-Brunswick, c’est une bonne idée?

Quand je parle aux gens qui songent à démarrer une entreprise au Nouveau-Brunswick, je les encourage vraiment à le faire et à le faire ici. C’est ici que l’on retrouve les esprits les plus brillants et les gens les plus authentiques et vrais. En plus, on peut obtenir tout l’appui dont on a besoin, et c’est ce qui favorise la croissance.

Il est clair que vous êtes déterminée et motivée et que vous avez une idée claire de votre orientation. Si on vous demandait de donner aux femmes entrepreneurs vos cinq plus importants conseils, que répondriez-vous?

J’ai certainement appris au cours des dernières années et, oui, c’est vrai que je suis très déterminée. C’est essentiel. Alors, mon premier conseil :

1 : Gardez le cap. Tous les jours un nouveau défi ou un nouvel obstacle se présente à nous, que ce soit à la maison ou au travail. Il suffit de se concentrer sur sa vision et son objectif ultime.

2 : Trouvez une façon de contourner les obstacles. Les murs et les défis se dressent devant nous au quotidien. La plupart du temps, je ne sais pas comment les contourner. Mais, on y arrive. Il faut faire preuve de créativité et trouver une solution, se concentrer sur sa vision, surmonter l’obstacle et continuer.

3 : Soyez vraies. Établissez des relations authentiques avec des gens à l’intérieur et à l’extérieur de votre secteur. Notre entreprise a connu une grande croissance simplement grâce aux excellentes relations que nous avons établies avec les gens que nous avons rencontrés.

4 : Prenez des risques. Je ne vois pas les risques comme les autres. En tant qu’entrepreneur, la réussite est la seule option. Parfois, il faut prendre des risques si on veut voir des résultats.

5 : Ne partez pas en affaires uniquement pour faire de l’argent. Si vous n’y êtes que pour l’argent, vous risquez d’être déçues. La plupart des entrepreneurs aguerris vous diront que l’aspect financier arrive en fin de liste. Bien sûr, quel bonheur d’avoir des résultats! Mais, on doit faire preuve de patience.

J’ajouterais aussi qu’il est essentiel de pouvoir compter sur un système de soutien à la maison. Vous aurez besoin d’aide puisque vous travaillerez vingt-quatre heures sur vingt-quatre sept jours sur sept tout en vous occupant d’une famille. Le soutien communautaire est essentiel. Les gens ont tendance à focaliser uniquement sur l’entrepreneur, mais, honnêtement, tant de personnes contribuent à son succès.

Écrit par Heather MacLean