Marc Belliveau, président et chef de la direction de Thinkmax, fait remarquer : « Étant né à Dieppe et y ayant grandi, le Grand Moncton occupe une place privilégiée dans mon cœur. C’est formidable de pouvoir redonner à cette collectivité. L’année dernière, je suis resté en auto-isolement pendant quatre mois dans mon chalet au Nouveau‑Brunswick et l’expérience m’a rappelé le vif amour que j’ai pour la province. Je me suis aussi rendu compte que le monde est prêt pour le travail à distance, et ce n’est pas près de changer. »

Thinkmax, dont le siège social est situé à Montréal, est une société d’experts-conseils en gestion et en TI au service de clients du marché intermédiaire supérieur partout en Amérique du Nord. Thinkmax transforme les entreprises grâce à la mise en œuvre entre autres de Microsoft Dynamics 365 et d’Optimizely. L’équipe fournit des solutions de transformation numérique (PRO, GRC, commerce électronique, automatisation du marketing) à des clients de premier plan, comme Joseph Ribkoff, Woodbine Entertainment, la Monnaie royale canadienne et la Société des alcools du Nouveau‑Brunswick.

Moncton, emplacement de choix, pour prendre de l’expansion

Fin 2019, l’équipe Thinkmax s’est intéressée à la délocalisation à l’étranger. La direction de l’entreprise a décelé un potentiel de croissance élevé dans l’activité de commerce électronique et a décidé de bâtir un centre de prestation de services où de nouveaux rôles techniques pourraient être créés. Lorsque la COVID‑19 a fait irruption, début 2020, Marc Belliveau et son équipe ont décidé de se réorienter et de maintenir leurs activités au Canada.

Le président de l’entreprise décrit la situation, en ces termes : « La COVID‑19 a évidemment changé le monde. Nous ne voulions pas toutefois abandonner l’idée d’un nouveau centre. Toutefois, plutôt que délocaliser à l’étranger, nous avons décidé de créer plus d’emplois, ici, au pays. Dans ce contexte, j’ai rapidement pensé à Moncton, car je savais que nous pourrions y trouver des talents technologiques bien formés et, de surcroît, de nombreuses ressources bilingues, pour lancer le projet. »

Marc Belliveau ajoute que, compte tenu du contexte économique général local, le choix du Nouveau‑Brunswick était logique : le bassin de talents et tous les services de soutien étaient en place pour faciliter cette opération. Il précise : « ONB a fait un excellent travail en nous montrant les nombreux avantages du Nouveau‑Brunswick. C’était passionnant de travailler avec des gens qui promeuvent le Nouveau‑Brunswick et sont fiers de l’écosystème d’affaires qu’il offre. Les conseils et le soutien moral d’ONB ont été aussi importants, pour notre choix, que n’importe quel autre facteur. »

Mettre l’accent sur la culture d’entreprise

Thinkmax prévoit de retenir les meilleurs talents à Moncton, en créant un environnement de travail mobilisateur, et en permettant une certaine flexibilité, quant à l’endroit où les gens travaillent. Marc Belliveau indique, à ce chapitre : « Nous savons que les gens peuvent s’acquitter de leurs tâches, tout en travaillant à domicile. La COVID‑19 a amené une acceptation générale de ce principe. Moi‑même, je travaille depuis chez moi, depuis plus de 12 mois. Les échanges et la collaboration, en face à face, ne disparaîtront pas pour autant et nous devons nous montrer suffisamment souples en matière de conditions de travail, pour que les gens les plus talentueux restent pleinement mobilisés. »

Mr. Belliveau souhaite que l’environnement de leur nouveau bureau au centre-ville de Moncton (situé au 2e étage du 695 rue Main) soit semblable à celui des sociétés de haute technologie. « Nous sommes des consultants en affaires, donc, si vous entrez dans notre bureau de Montréal, vous trouverez un décor de bureau haut de gamme habituel, avec des gens habillés en tenue professionnelle traditionnelle. Le personnel du bureau de Moncton ne sera pas en contact avec les clients, c’est pourquoi je souhaite qu’il y règne une ambiance et une culture plus proches de celles d’une société de haute technologie. »

Il ajoute que même si les employés n’auront pas besoin de venir travailler au bureau tous les jours, il recherche tout de même des gens qui souhaitent bien connaître leurs collègues et socialiser après le travail. Marc Belliveau précise : « Nous avons construit un noyau solide de personnes qui aiment travailler ensemble. Par conséquent, nous accordons une très grande importance à la culture d’entreprise et à la façon dont les gens s’entendent et travaillent de concert, des facteurs qui jouent un rôle crucial dans le succès de notre projet. »

Bâtir une équipe

Depuis sa création en 2009, Thinkmax n’a cessé de croître et emploie aujourd’hui une équipe de 150 personnes réparties dans ses bureaux de Montréal, de Toronto et d’Austin, au Texas. Dix personnes ont déjà été recrutées dans la région du Grand Moncton.

Cependant, la volonté de croissance de l’entreprise est toujours bien présente. Son président prévoit que l’équipe du Nouveau‑Brunswick atteindra 50 personnes dans les quelques prochaines années. Dans ce cadre, il souhaite que les talents locaux sachent que Thinkmax est une entreprise organisée en mode projet, qui offre la possibilité d’un travail passionnant, avec des clients appartenant à des secteurs diversifiés. Il ajoute, à ce sujet : « Chez nous, tout s’articule autour des projets, et du travail collaboratif; il s’agit d’un milieu au sein duquel prévaut un très haut degré d’énergie et je suis convaincu que les Néo‑Brunswickoises et les Néo-Brunswickois sont parfaitement préparés à s’attaquer au genre de travaux que nous entreprenons. »

Son président souligne que l’entreprise investit au Nouveau‑Brunswick dans une perspective de long terme. Il s’exclame : « Je vais, désormais, passer beaucoup plus de temps au Nouveau‑Brunswick. Je ne suis pas encore prêt à prendre ma retraite, mais je suis assez vieux pour y penser. Cette dernière année m’a aidé à réaliser à quel point cet endroit est magnifique. Le Nouveau‑Brunswick est toujours profondément ancré en moi et fait partie de mon ADN. »

Avez‑vous les compétences nécessaires pour faire carrière chez Thinkmax? Assurez‑vous‑en, ici.

Apprenez-en davantage sur le bâtiment historique abritant Thinkmax à Moncton ici.