Pour ceux qui œuvrent dans l’industrie des biotechnologies, ils se sentent comme un enfant dans un magasin de bonbons au salon des exposants lors du congrès annuel BIO International. Imaginez une pièce aussi longue que deux terrains de football, où se trouvent des rangs infinis de kiosques composés d’affiches et d’écrans, chacun représentant une entreprise pharmaceutique ou une région du monde qui veut faire affaire ou créer des partenariats.

BioNB2016PavLe congrès rassemble 15 000 participants, des douzaines de pistes éducatives, des milliers d’exposants répartis dans trois salles, les plus importantes entreprises pharmaceutiques du monde à portée de main, et des milliers de dirigeants sur place. Si vous êtes un chercheur ou une entreprise œuvrant dans les sciences de la vie, il s’agit du meilleur événement pour vous.

Alors que tentaient d’accomplir les 10 représentants du Nouveau-Brunswick (commerciaux et sans but lucratif) à San Francisco cette année? Plusieurs choses.

Le Nouveau Brunswick: Avoir Un Impact

Une des forces de BioNB est son accent sur l’augmentation de la capacité du Nouveau-Brunswick en matière de recherche, de développement et de commercialisation – une croissance continue dans le domaine des biosciences offre un bon potentiel de développement économique. Le domaine – qui comprend les sciences de la vie, les technologies médicales et les TIC de la santé – a fait preuve de croissance appréciable au cours des cinq dernières années, avec de nouvelles entreprises, plus d’emplois, et des façons novatrices d’utiliser nos multiples ressources naturelles à leur plein potentiel.

Le Nouveau-Brunswick faisait partie de la présence coordonnée du Canada atlantique à BIO 2016, qui a longtemps fait partie des priorités du gouvernement et des associations industrielles comme BioNB. Par l’entremise de l’Entente Canada – provinces de l’Atlantique sur la promotion du commerce extérieur (EPCE) – qui est financée par les quatre provinces atlantiques et l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) – les organisations du Canada atlantique qui désirent participer peuvent obtenir de l’espace d’exposition, des services de concierge, des événements de réseautage, et beaucoup de matériel promotionnel.

Les entreprises du Nouveau-Brunswick peuvent souvent obtenir de l’aide au développement de l’exportation pour couvrir les frais de déplacement par l’entremise d’organismes pour Opportunités NB (ONB).

Le contingent de cette année pour BIO était composé de groupes comme :

  • Groupe Mycodev inc. – Une jeune entreprise en démarrage qui vise à mettre sur le marché un ingrédient pharmaceutique versatile appelé chitosan;
  • Soricimed Biopharma inc. – Une entreprise pharmaceutique et de diagnostic qui a récemment terminé de tester un médicament contre le cancer composé de salive de musaraigne; et
  • L’Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC) – Dirigé par le Dr Rodney Ouellette, l’IARC est un organisme sans but lucratif qui est devenu un pôle d’innovation pour la recherche sur le cancer au Canada.

Des représentants du Réseau de santé Vitalité, de la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB) et du New Brunswick Institute for Research, Data and Training (NB-IDRT) de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) étaient aussi sur place.

BIO 2016 a aussi offert au Nouveau-Brunswick l’occasion de mettre en valeur plusieurs de ses activités en matière d’essais cliniques, de faire la promotion de la recherche en santé se déroulant dans la région, et de présenter sa grappe croissante d’entreprises en sciences de la vie. L’industrie de la santé et des sciences de la vie du Nouveau-Brunswick est vibrante et en pleine croissance. Au cours des années, l’industrie a développé des compétences clés dans des domaines comme les TIC de la santé, les sciences infirmières, la santé des populations, le génie biomédical, et la génétique/génomique du cancer.

Il existe actuellement plus de 50 entreprises actives dans le domaine de la santé et des sciences de la vie au Nouveau-Brunswick. Plusieurs de ces entreprises tirent profit des forces du Nouveau-Brunswick en matière de TIC. Les avancées dans l’analyse des données volumineuses, par exemple, permettent à de véritables occasions en biosciences/TIC, alors que les domaines de la santé et des ressources peuvent profiter des plateformes de TIC pour innover.

Le message clé de BIO a traité de la place de choix détenue par l’industrie des biotechnologies afin de répondre aux défis mondiaux en matière de santé, d’agriculture et d’environnement. Comptant des entreprises établies et en croissance, le Nouveau-Brunswick fait de grandes avancées pour relever certains de ces défis et nous avons hâte de voir où elles nous mèneront.

David Brown - Mycodev Group« Le Nouveau-Brunswick est un bon emplacement pour la biotechnologie au Canada. La plupart de nos clients initiaux sont situés en Nouvelle-Angleterre; le Massachusetts est reconnu pour être un pôle en matière de biotechnologie. Il y existe plusieurs entreprises médicales et pharmaceutiques, et notre emplacement au Nouveau-Brunswick est pratique simplement d’un côté logistique. » – David Brown, cofondateur et chef de la technologie, Groupe Mycodev inc.

RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES :

Vous voulez en savoir plus sur les façons de faire des affaires au Nouveau-Brunswick et de faire croître votre entreprise dans notre province? Cliquez ici pour communiquer avec un chargé du développement des affaires d’ONB.

Image du pavillon fournie par BioNB.