Le 30 janvier, Opportunités NB (ONB) a tenu le Forum d’affaires sur l’exportation vers l’Union européenne à Moncton. Le Forum, L’AECG : élargir vos horizons commerciaux, a offert des présentations sur l’Accord économique et commercial global Canada-Union européenne (AECG) et traité des nombreux débouchés sur le marché de l’Union européenne.

L’équipe d’expansion des exportations d’ONB a dressé une liste de quatre raisons pour lesquelles le Nouveau-Brunswick accorde un accent particulier aux marchés d’exportation de l’Union européenne.

1. Accord économique et commercial global (AECG)

L’AECG est un accord commercial progressiste qui maintient et renforce les valeurs communes du Canada et de l’Union européenne (UE). Il approfondit et élargit les liens tissés avec les 28 États membres de l’UE. En effet, cet accord procure un important avantage concurrentiel aux exportateurs du Nouveau-Brunswick comparativement à ceux des autres pays qui n’ont conclu aucun accord de libre-échange comparable avec l’UE.

Sanjeev Chowdhury, directeur du Groupe de travail sur la promotion des accords de libre-échange avec Affaires mondiales Canada, s’est entretenu avec ONB le 23 janvier pour discuter des cinq grands avantages de l’AECG. Cliquer ici pour lire l’entrevue.

2. L’Union européenne est le deuxième partenaire en importance du Canada en ce qui concerne le commerce et les investissements

L’UE est déjà la deuxième destination en importance pour les exportations en provenance du Nouveau-Brunswick et elle se situe au quatrième rang des partenaires commerciaux de la province. La mise en œuvre de l’AECG supprime les droits de douane sur presque tous les produits exportés par le Nouveau-Brunswick et lui fournit de nouveaux débouchés sur le marché de l’Union européenne. Plus de 300 entreprises du Nouveau-Brunswick ont fait savoir à ONB et à ses partenaires qu’elles s’intéressent à l’UE.

L’Europe ouvre de nouveaux marchés pour les produits de la province, comme les fruits de mer et les produits agroalimentaires, et offre un accès exempt de droits pour les produits forestiers et les produits du bois.

3. L’UE est le marché le plus grand et le plus lucratif du monde

Avec ses 28 États membres, ses 500 millions d’habitants et son activité économique se chiffrant annuellement à plus de 17 billions de dollars, l’UE constitue le marché le plus lucratif du monde et se veut le premier marché en importance pour l’importation de biens.

4. La diversification des marchés est essentielle

Les États-Unis demeurent le plus grand marché des exportateurs du Nouveau-Brunswick. L’incertitude qui entoure l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) signifie que le moment est venu de diversifier encore davantage. Avec la mise en œuvre de l’AECG, l’UE est devenue l’endroit idéal où les entreprises du Nouveau-Brunswick peuvent mener des activités. La diversification du marché semble contribuer à la survie de nos PME lors des périodes économiques difficiles.

Cependant, la réussite des exportations vers l’UE ne se produit pas en un clin d’œil. ONB, ses partenaires et les nombreux exportateurs intéressés doivent déployer des efforts de développement de marché soutenus à long terme. Souvent, le succès en Europe demande de nombreux trajets outre-mer afin de tisser les liens et de bâtir les réseaux nécessaires pour faire des affaires à l’étranger. Grâce à l’accès privilégié dont bénéficie le Canada sur ce marché, l’expérience s’avérera sans aucun doute très enrichissante pour les entreprises du Nouveau-Brunswick.

ONB cherche à faciliter les efforts de croissance et de diversification des marchés déployés par les entreprises du Nouveau-Brunswick en offrant divers services, notamment le ciblage des possibilités de commercialisation par des missions et des activités commerciales. Visiter notre page d’événements pour connaître les prochaines activités de l’équipe d’ONB.

Écrit par Jason Boies