Le Sommet CyberSmart du mois de mai marquait la troisième édition de cet événement incroyable. Le sommet de cette année a remporté un franc succès; j’ai pu constater personnellement à quel point l’équipe de CyberNB et d’Opportunités NB a travaillé pour en faire une réussite. Le succès du sommet de cette année s’explique par un public investi, de grands partenaires, le concours de Cyberdéfense, la cyberjournée dédiée aux filles de Sécurité IBM, un emplacement fantastique, et des conférenciers, des spécialistes, ainsi que des présentateurs de haut calibre.

À ce propos, quand avez-vous eu l’occasion, pour la dernière fois, de participer à un événement et de voir une astronaute en chair et en os (Ellen Ochoa, la première astronaute hispanique dans l’espace, rien de moins), des spécialistes du monde entier, des enseignants de l’intermédiaire et du secondaire, des directeurs à la retraite, des multinationales et des étudiants monter tous sur la même scène, échanger des idées fascinantes et controversées et célébrer la réussite tous ensemble? Je pouvais sentir l’énergie dans la pièce, voir les sourires sur les visages et entendre le réseautage, les rires et la collaboration.

Principaux points à retenir

J’ai eu le privilège de partager la scène avec des personnes extraordinaires et j’ai depuis eu l’occasion d’assurer le suivi de tous les résultats majeurs engrangés. Alors que nous continuons à recenser tous les concepts géniaux, novateurs et passionnants abordés durant le Sommet, voici ce qui en ressort :

  • Il est temps de renverser le modèle d’éducation, l’apprenant n’est plus le client. Les employeurs sont les clients et les apprenants, le produit. Si nous n’enseignons pas à nos apprenants les aptitudes et les compétences que nos employeurs recherchent réellement, comment pouvons-nous attendre de nos apprenants qu’ils réussissent après l’obtention de leur diplôme?
  • Regardons d’un peu plus près la manière dont nous assurons la promotion des carrières en cybersécurité. Il n’est pas question d’entrer en guerre numérique, mais de nourrir la curiosité, d’éveiller la créativité et de résoudre ensemble des problèmes qui touchent les gens que nous connaissons et dont nous nous soucions. Il est temps de se concentrer sur les résultats et les possibilités; le jargon, ça ne marche pas, cela n’attire personne et encourage encore moins la diversité. Nous devons donner aux gens la confiance nécessaire pour qu’ils se rapprochent de la cybersécurité et y voient une nécessité.
  • La cybersécurité est fondamentale et touche toutes les filières et tous les secteurs. Une approche multidisciplinaire à l’égard de la cybersécurité est essentielle pour aller de l’avant, cela signifie aussi que l’ampleur de la tâche est telle que nous ne pouvons nous y atteler seuls. Travaillons ensemble pour relever ces défis.
  • Nous devons tous faire preuve de leadership, à la fois au sein de nos organismes respectifs et entre intervenants externes.
  • Enfin, un thème récurrent durant le Sommet : tout est question de collaboration, d’innovation et de diversité. Cela dit, la collaboration doit être active, alors tenons-nous les coudes. Ou comme le dit Mme Ochoa : Nous devons voir grand ensemble.

Nous espérons sincèrement que les participants de cette année ont non seulement apprécié le Sommet, mais en ont aussi retiré une quelconque utilité. C’est mon cas.

Cliquez ici pour un aperçu (vidéo) du sommet CyberSmart 2019.

Retenez les dates des 27 et 28 mai 2020. Faites-nous part de vos commentaires sur le Sommet de cette année et aidez-nous à améliorer encore celui de l’an prochain!

Écrit par Josh Waite, directeur, main-d’œuvre et programmes de conformité, CyberNB

Image de la couverture de Stephen MacGillivray