Lorsque le café est arrivé pour la première fois au Canada en provenance des Caraïbes, il transitait sur des navires en bois, directement exposés à l’air marin. Le résultat : un excellent café, plus doux et moins amer que celui auquel les buveurs de café modernes sont accoutumés. Aujourd’hui, la Saltwinds Coffee Company du Nouveau-Brunswick — dirigée par ses cofondateurs, Laura Richard et Brad Rideout — offre aux amateurs de café la possibilité de déguster le même café onctueux et délicieux que les générations précédentes.

Selon Laura Richard, tout est affaire de chimie. « L’air marin imprègne les grains de café bruts de sel et d’autres oligo-éléments au cours de leur périple. Lors de la torréfaction de ces grains exposés à l’air marin, différentes réactions chimiques se produisent. »

C’est en grandissant sur l’île de Campobello que Brad Rideout a entendu pour la première fois les récits portant sur le café d’antan. Laura Richard, chimiste de formation, a quant à elle entrepris de vérifier si l’authenticité de ces histoires était douteuse ou non. « Nous avons décidé d’essayer de faire entrer ce café imprégné d’air marin dans l’ère moderne, autant que possible. Après avoir fait des essais et produit plusieurs lots, nous avons finalement obtenu un café étonnamment doux, sans l’amertume que la boisson présente souvent. C’est ce café que nous proposons maintenant comme notre signature, le café torréfié noir à l’air marin ».

Priorité au développement durable

Si l’équipe de Saltwinds adore son café, elle est tout aussi passionnée par l’environnement. Laura Richard explique que les efforts en matière de développement durable portent à la fois sur la culture et la torréfaction du café. « En ce qui concerne les pratiques de culture durable, notre choix s’est porté sur un café d’ombre, et nous sommes très vigilants quant à l’utilisation d’eau et d’engrais. Nous travaillons directement avec les agriculteurs pour nous assurer que le café que nous utilisons est cultivé de la manière la plus durable possible », explique-t-elle.

La véritable innovation de Saltwinds réside toutefois dans la torréfaction. « Habituellement, le café a une forte empreinte carbone. La plupart des torréfacteurs utilisent du propane ou du gaz naturel pour amener les grains à la température souhaitée et, dans le cadre de la réaction chimique, du CO2 est libéré lorsque les grains verts se transforment en café torréfié, précise-t-elle. Nous avons décidé de réinventer la manière dont nous torréfions le café. Compte tenu de ma formation en génie chimique, j’avais quelques idées. Mais nous étions tellement occupés à honorer les commandes que le temps nous manquait. C’est alors que nous avons trouvé des partenaires. »

Saltwinds a entamé une collaboration avec l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) et le Conseil de la recherche et de la productivité (RPC) afin de créer de nouvelles technologies capables de capturer le carbone pendant la torréfaction du café. Le passage du propane ou du gaz naturel à l’électricité s’inscrit dans ce processus. Les premiers résultats sont prometteurs : les émissions de CO2 ont été réduites de 13 % dans le cadre de la première phase.

L’industrie manifeste un intérêt

Laura Richard explique que partout au Canada, des détaillants et des grossistes qui ont mis en place leurs propres objectifs et initiatives ESG, ont également pris note des efforts de Saltwinds. « Nous avons récemment été référencés par Sobeys. Ils étaient très intéressés par notre démarche de protection de l’environnement. Ils nous ont demandé d’ajouter un nouveau texte à notre emballage pour expliquer notre approche du développement durable. Ils veulent davantage de produits de ce type dans leurs rayons, ce qui est très bien. Je pense que l’accent mis sur l’environnement nous aidera à être sélectionnés plutôt que d’autres fournisseurs.

Les partenaires de la chaîne d’approvisionnement et d’autres torréfacteurs ont manifesté leur intérêt pour la technologie de réduction des émissions de carbone de Saltwinds, ce qui ouvre la voie à de futures collaborations.

Les partenariats changent la donne

Selon Laura Richard, toute entreprise, particulièrement quand elle est petite comme Saltwinds, peut s’efforcer de réduire son incidence sur l’environnement à condition de trouver les bons partenaires. « Je comprends parfaitement que pour de nombreuses petites entreprises, il est plus important d’atteindre les objectifs de vente que de se préoccuper de l’empreinte carbone, déclare-t-elle. Cela dit, je conseille de trouver des partenaires qui peuvent faire une grande partie du travail axé sur l’environnement à votre place. Les équipes du RPC et de l’UNB possèdent l’expertise en matière de recherche dont nous avons besoin. Ce sont des partenaires incroyables qui nous aident à concevoir et à tester de nouvelles technologies innovantes. Nous avons toujours un rôle à jouer lorsqu’il s’agit de vérifier et de mettre en œuvre, mais ils font le gros du travail en ce qui concerne la recherche et le développement. »

Selon elle, le soutien d’ONB a également été crucial au début. Avant de lancer Saltwinds, elle a pris contact avec les navigateurs d’affaires d’ONB pour en savoir plus sur la constitution en société au Nouveau-Brunswick, sur la réglementation en matière de santé et de sécurité, etc.

« ONB a été extrêmement utile en matière de réseautage, en nous mettant en contact avec d’autres organismes, ainsi qu’avec des fournisseurs et clients potentiels. Ils nous ont également aidés à trouver un nouveau local pour notre torréfaction. Notre entreprise compte désormais 10 personnes, au service de clients partout au Canada, et nous nous préparons à pénétrer les États-Unis, notre premier marché d’exportation. Je pense que nous continuerons à compter sur l’expertise d’ONB à l’heure où nous entrons dans cette phase passionnante pour l’entreprise. »

 

Laura Richard a été désignée comme l’une des 25 femmes d’affaires les plus puissantes en 2024 par Atlantic Business Magazine. Cette annonce a été rendue officielle aujourd’hui pour célébrer la Journée internationale des femmes. ONB tient à féliciter Laura pour cette incroyable réussite!

Lancée en mars 2022, Saltwinds a commencé par vendre ses produits au marché en soirée de la garnison de Fredericton et offre maintenant une grande variété de saveurs de café fabriquées au Nouveau-Brunswick à des clients partout au Canada. Rendez-lui visite sur https://www.saltwindscoffee.com/.

Les entreprises du Nouveau-Brunswick qui entament leur propre parcours de développement durable peuvent se mettre en rapport avec ONB à tout moment. Notre équipe est prête à les aider.