Naveco Power, à Fredericton, s’engage à élaborer des projets d’énergie propre qui profiteront à l’économie et à l’environnement, tout en maintenant les investissements locaux. Il s’agit également d’une entreprise inclusive à la main-d’œuvre diversifiée grâce aux recrutements internationaux, notamment des étudiants comme Oriana Cordido.

« Naveco Power est incroyable; ils m’ont non seulement accordé une chance extraordinaire, mais ils m’ont aussi aidée à obtenir ma résidence permanente, déclare Oriana Cordido.  Ils ont recruté plusieurs autres étudiants étrangers par le biais d’Avenir NB, une belle initiative selon moi. Les entreprises du Nouveau-Brunswick se sont vraiment tournées vers les talents internationaux, comme prévu. »

Découvrir le Nouveau-Brunswick et en tomber amoureuse

Originaire de Caracas, au Vénézuéla, Oriana est partie de chez elle à la fin de ses études secondaires avec le sentiment que de meilleurs horizons se profilaient à l’étranger. Cela dit, le Canada n’était pas son premier choix. « Au début, je pensais que le Canada était un pays un peu ennuyeux, maintenant je sais que c’est loin d’être le cas. Après avoir étudié les possibilités qui s’offraient à moi, il s’est avéré qu’il s’agissait d’une culture susceptible de me plaire. L’Université St Thomas (STU) m’a proposé une bourse d’études intéressante et je me suis rendue à Fredericton. »

Attirée par les États-Unis, elle a toutefois été refroidie par le coût de l’éducation là-bas. « Avec ma bourse, quatre années à STU reviennent plus ou moins au même qu’une année dans n’importe quelle école des États-Unis au sujet de laquelle je me suis renseignée. Il faut que plus de gens se rendent compte de cela. Il existe ici de bien meilleures possibilités, l’éducation y est incroyable – il ne s’agit en rien d’une éducation de deuxième classe. »

Elle est immédiatement tombée amoureuse du Nouveau-Brunswick et était, dès le début, déterminée à devenir résidente permanente. « J’adore le rythme de vie ici; en une journée, je peux faire dix courses, au lieu d’une ou deux à cause de la circulation dans une grande ville. C’est une ville magnifique, abordable, idéale pour les piétons; je vis dans le centre-ville et je peux me rendre à pied pratiquement partout où je dois aller. »

Un accueil chaleureux

D’après Oriana, le stéréotype selon lequel les Canadiens sont sympathiques est tout à fait justifié. Elle a trouvé la communauté accueillante à l’égard des nouveaux arrivants. « Chaque fois que je mentionne ma résidence permanente à quelqu’un, cette personne me dit ‘Bienvenue au Canada!’ – les gens sont vraiment formidables ici. »

Cet accueil s’étend au marché du travail. Naveco a accueilli Oriana en qualité de stagiaire d’été; consciente de son éthique de travail, l’entreprise lui a proposé un emploi à temps partiel au cours de ses deux dernières années d’études. « Après l’obtention de mon diplôme, ils m’ont proposé un temps plein et voilà. J’aime ce travail, il est intéressant. Grâce à lui, je m’implique dans la communauté et je fais de nouvelles rencontres, ce qui est idéal pour quelqu’un comme moi qui viens de loin. »

Les ressources se trouvent ici

L’arrivée d’Oriana au Nouveau-Brunswick s’est passée sans heurts, et ce grâce à plusieurs organismes, dont l’université. Le bureau des services aux étudiants étrangers, les coordonnateurs de l’engagement et de la rétention des étudiants et les personnes chargées des admissions à STU l’ont tous bien préparée à son établissement au Canada.

L’engagement du Nouveau-Brunswick à l’égard de la croissance de la population par le biais de l’immigration est renforcé par son écosystème entrepreneurial. Oriana reconnaît le mérite de groupes tels que Planet Hatch, le Centre Pond-Deshpande (CPD) – dont elle a rejoint le Programme d’ambassadrices et ambassadeurs étudiants – qui lui ont présenté des possibilités d’entrepreneuriat ici, ce que l’on ne voit pas souvent chez elle.

Les salons de l’emploi lui ont offert d’autres possibilités de réseauter. Oriana a participé à plusieurs de ces événements organisés par Opportunités NB, Éducation postsecondaire, Formation et Travail (EPFT) et Allumez Fredericton, ou en partenariat avec eux. C’est à l’un de ces salons qu’elle a rencontré pour la première fois Amit Virmani, fondateur de Naveco, et a entrepris le processus de résidence permanente.

Une résidente permanente

Oriana confie que le processus de résidence permanente était simple grâce au Programme pilote en matière d’immigration au Canada atlantique (administré alors par EPFT). « J’ai trouvé ça relativement simple, j’ai tout fait moi-même, sans l’aide de consultants ou d’avocats en immigration ou qui que ce soit d’autre. J’ai tout fait en ligne. Une fois encore, Naveco Power était un atout. Si vous avez déjà un employeur, le processus est beaucoup plus rapide. C’est grâce à eux si je suis résidente permanente. Et maintenant que je suis ici, je ne peux que recommander le Nouveau-Brunswick. »

Si votre entreprise s’intéresse au recrutement à l’international, veuillez communiquer avec Kim Webb, spécialiste, Engagement des clients d’ONB, à kim.webb@onbcanada.ca.

Le Programme pilote en matière d’immigration au Canada atlantique constitue désormais un volet de l’immigration permanente offert par ONB. Pour en savoir plus, consultez le site bienvenuenb.ca.

Apprenez-en davantage sur Naveco Power, où Oriana travaille comme gestionnaire du développement, ici.