Opportunités NB (ONB) offre aux étudiants de nombreuses occasions d’acquérir de l’expérience professionnelle, de la formation et du mentorat. Nos services offerts aux étudiants comprennent des stages et des stages coopératifs, un programme d’emploi d’été et un programme de formation postuniversitaire d’une année.

Les étudiants apportent des idées nouvelles, des perspectives nouvelles et une énergie stimulante à ONB. Notre but est de les mettre en contact avec les possibilités qui s’offrent à eux partout dans la province, et de les aider à se préparer à une carrière incroyable ici.

Ces étudiants pourraient même finir par joindre notre propre équipe à plein temps. C’est le cas de Pruthvi Brahmbhatt (PB), un étudiant étranger devenu spécialiste en recherche mercatique à ONB.

Dans le cadre de notre examen continu de la valeur que les talents étrangers apportent à la province, nous avons parlé à PB de sa venue au Canada et à ONB.

ONB : Qu’est-ce qui vous a attiré au Canada?

PB : Avant de venir au Canada, je dirigeais avec succès une agence d’image de marque à Mumbai tout en travaillant à temps plein dans une agence de relations publiques. Les expériences variées auxquelles j’ai été exposé, sur le plan professionnel, au cours des quatre années qui ont suivi mon baccalauréat, m’ont donné une leçon d’humilité. J’ai réalisé que j’avais le désir d’innover et de créer, mais que la culture populaire locale tardait à changer.

Le Canada a été le choix le plus évident compte tenu de sa croissance économique saine, de sa culture de la création d’entreprises et de l’innovation, et surtout de la communauté de soutien qu’il offre.

Du point de vue d’un nouvel arrivant étranger, quels sont, selon vous, les avantages de vivre et de travailler au Nouveau-Brunswick?

Je pense que l’avenir, c’est au Nouveau-Brunswick. Étant né et ayant grandi à Mumbai, une mégalopole de 24 millions d’habitants, j’ai été témoin des aspects négatifs de la vie dans une énorme ville. J’ai retrouvé ces aspects négatifs lorsque j’ai habité à Toronto et à Montréal.

Le Nouveau-Brunswick, quant à lui, dispose d’un espace illimité, d’un air pur, d’un faible taux de criminalité et de bien d’autres choses encore.

Que l’on ait l’intention de s’épanouir professionnellement ou de s’installer avec sa famille, ou les deux, le Nouveau-Brunswick facilite les choses grâce à ses nombreux avantages. Vous souhaitez acheter une maison pour votre jeune famille?  Les maisons ici sont abordables. Vous êtes étudiant? Les employeurs sont ravis de vous avoir. Vous êtes entrepreneur? Le marché du nord-est des États-Unis est à une frontière d’ici. Ce n’est pas pour rien que PCMag a placé une ville du Nouveau-Brunswick au premier rang des villes canadiennes où l’on peut travailler à domicile.

Que pouvez-vous nous dire sur le processus d’arrivée au Canada/Nouveau-Brunswick?

Je suis arrivé en tant qu’étudiant dans l’espoir d’approfondir ma compréhension du monde des affaires, et plus particulièrement de l’écosystème commercial canadien. Je m’intéressais au rôle que le Canada rural pouvait jouer pour faire du pays un géant économique. J’ai terminé mes études post-baccalauréat à l’Université du Cap-Breton. Après mon arrivée au Canada, avant de m’établir au Nouveau-Brunswick, j’ai passé du temps en Nouvelle-Écosse, en Ontario et au Québec. J’ai entendu d’excellentes choses sur le Nouveau-Brunswick et j’ai commencé mes recherches pour finalement décider de m’y établir.

J’ai commencé à me renseigner sur le logement, les communautés et les emplois. Le Nouveau-Brunswick n’a pas déçu. En fait, il a dépassé mes attentes.

Parlez-nous de votre expérience à ONB jusqu’à maintenant. Votre rôle, la culture, etc.

Mon rôle est celui de spécialiste en recherche mercatique au sein de l’équipe de la politique, de la recherche et de la stratégie. Je suis heureux que le milieu de travail sain d’ONB m’ait permis de rester en contrôle, en particulier en pleine période de COVID-19, où notre soutien est essentiel pour aider nos entreprises et nos employés à s’en sortir et à réussir.

Honnêtement, ONB a été magique. L’organisation prend soin de ses employés et explore les moyens de s’assurer que chacun est traité avec respect et considération.

Ce qui est encore mieux, c’est que dans toutes les actions de chacun, on voit une aspiration. L’aspiration à améliorer la province, à attirer les meilleurs talents, produits, services et entreprises au bénéfice de tous les Néo-Brunswickois. En venant travailler en personne tous les jours, j’ai l’impression de faire partie de cette communauté, car c’est ce que je fais maintenant. Et ONB a favorisé l’environnement qui en est à l’origine. Je me sens privilégié d’être dans cette partie du monde et d’avoir la possibilité de faire la différence et d’avoir un impact.

Si vous êtes un étudiant ou que vous connaissez des étudiants souhaitant se joindre à l’équipe d’ONB, communiquez avec nous pour connaître les prochaines possibilités pour les étudiants.

Pour connaître le point de vue d’un employeur sur les talents étrangers, lisez notre entretien avec Shawn Carver de Fiddlehead Technologies.

Enfin, jetez un coup d’œil à notre entretien avec Jay Yang, de Corey Nutrition, qui nous raconte comment il s’est installé et a prospéré au Nouveau-Brunswick.